Interview - Hémisphère - Magazine Mongardemanger
Anthony & Stéphane, les fondateurs d'Hémisphère Épicerie fine, ont répondu à nos questions gourmandes.
hémisphèreRetirer un terme : hémisphères hémisphèresRetirer un terme : hémisphère épicerie fine hémisphère épicerie fineRetirer un terme : épicerie fine épicerie fineRetirer un terme : interview hémisphère interview hémisphèreRetirer un terme : interview stéphane interview stéphaneRetirer un terme : interview mongardemanger interview mongardemangerRetirer un terme : mongardemanger mongardemanger
18865
post-template-default,single,single-post,postid-18865,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,qode-theme-ver-7.5,wpb-js-composer js-comp-ver-4.5.3,vc_responsive
 

Interview – Hémisphère

09 Oct Interview – Hémisphère

Anthony & Stéphane, les fondateurs d’Hémisphère Épicerie fine, ont répondu à nos questions gourmandes.

 

 

– Quand est né Hémisphère et comment vous est venue l’idée ?

Hémisphère est né il y a quelques années déjà avec les différents voyages que j’ai pu faire (Anthony) et la passion de la cuisine en général, j’ai depuis au moins 5 ans toujours eu envie de créer une épicerie fine avec mes propres produits, en privilégiant des producteurs locaux et de qualité.

– Qui est à l’origine du projet ?

L’origine est comme annoncé ci-dessus, mais la concrétisation s’est faite à deux (au cours de notre reconversion au centre de formation de Nancy de Charcutier Traiteur en 2014) avec une envie pour chacun de procurer du plaisir en imaginant des recettes jour après jour, toutes les cuisines du monde sont riches en saveurs et préparations, nos recettes naissent de cette multitude de cultures aussi savoureuses les unes que les autres. Notre base étant La charcuterie française que l’on propose également (Authentique pâté Lorrain au Gris de Toul, fuseau lorrain, bouchées à la Reine aux ris de Veau…) mais aussi une charcuterie aux notes Exotiques.

– Auriez-vous une anecdote à nous raconter sur les débuts d’Hémisphère?

Tout simplement le nom trouvé à cette identité, je voulais un mot joli à entendre et qui puisse se traduire et se comprendre  en anglais de manière simple, ensuite l’histoire se cache derrière ce nom, j’ai voulu réunir et surtout mettre au singulier ce nom afin de tout mélanger, l’hémisphère nord et sud. Ce melting pot culinaire a un seul but : le Rassemblement autour d’une table et la découverte de nouvelles saveurs.

– Comment définiriez-vous « l’esprit Hémisphère » ?

Chic, bon (très bon même ;-))… et décontracté, avec un seul but : la convivialité d’un début de repas, aux notes savoureuses et originales.

 

 

– Quel est le produit que vous préférez travailler en cuisine?

Les épices, un plat peut tellement avoir une origine et une richesse gustative différente avec une pointe et un dosage différent d’épices, et puis les odeurs qui s’en dégagent c’est tellement un plaisir …

– Quel est l’ingrédient qui est toujours présent dans votre cuisine personnelle ?

La passion 😃 et l’envie d’entendre des mmmmmmmmm…. Le sel en tant que charcutier c’est tellement incontournable, mais ces grains blanc dévoilent tellement de saveurs à nos recettes…

– Quel est votre recette du moment pour une préparation la plus rapide possible ?

Samossas de légumes grillés,  mascarpone,  à l’épice Cajun (poivrons, courgettes, oignons), un vrai régal, et même s’il reste de la préparation, à resservir le lendemain dans une assiette de penne rigate. 👌

Une assiette de tomates mozzarella, un plat simple mais qui peut se révéler tellement bon avec des bonnes tomates du jardin, de la vraie mozzarella d’Italie, de l’huile d’olive artisanale, et une pointe de fleur de sel de Guérande.

 – Quel est selon vous le lieu gourmand du moment ?

RetroGusto à Nancy, un restaurant italien, notre cantine, une Italie authentique de saveur et de qualité artisanale.

– Quelle est votre plus belle rencontre gastronomique à ce jour ?

Anthony : ma maman (encore aujourd’hui) et ma mamy qui m’a tout d’abord appris la cuisine polonaise, un vrai régal…

Stéphane : ma maman également avec qui je cuisinais de bons plats pour le repas familial du dimanche. Ensuite quelques cuisiniers en France et en Europe qui font une cuisine simple et authentique.

– Que vous évoquent les mots « Mongardemanger » ?

Une curiosité de découvrir et d’apprécier des bonnes choses, un trésor gastronomique que je compte bien garder….

 



Suivez nous!

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour profiter

de -10% sur votre première commande

 

Merci !

Suivez nous!

Inscrivez-vous

à notre newsletter

pour profiter

de -10% sur votre première commande

 

Merci !